Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Merkel et l’UE réaffirment la perspective européenne des Balkans occidentaux - Serbie : un gendarme abattu à proximité de la frontière avec le Kosovo - Guerre hybride, migrations, terrorisme : la Bulgarie, l’OTAN et le péril russe - Macédoine : l’opposition albanaise quitte à son tour le Parlement - Crimes de guerre au Kosovo : Oliver Ivanović clame son innoncence - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

Le Courrier des Balkans

Moldavie : Vladimir Voronine élu à la tête du Parlement

Par Mehdi Chebana
Sur la Toile :
Mise en ligne : mercredi 13 mai 2009
Arrivé au terme de ses deux mandats présidentiels, Vladimir Voronine a été élu, mardi 12 mai, à la tête du Parlement moldave. Il était le seul candidat en lice dans une assemblée où sa formation, le Parti des communistes (PCRM), est majoritaire. Un mois après les violentes émeutes anti-communistes, l’opposition a choisi de boycotter le scrutin, réclamant toujours l’organisation de nouvelles législatives. Le Parlement élira mercredi 20 mai le nouveau président de la République de Moldavie.
JPEG - 6.6 ko
Vladimir Voronine

Les observateurs le voyaient occuper une autre fonction importante. C’est chose faite. L’ancien président communiste Vladimir Voronine a été confortablement élu mardi à la tête du Parlement moldave.

Seul candidat en lice, ce boulanger de formation avait besoin de 52 voix pour l’emporter. Les 60 députés communistes de l’hémicycle ont voté pour lui, tandis que les 41 députés de l’opposition ont boycotté le scrutin.

Soulignant les nombreuses irrégularités des législatives du 5 avril, ces derniers réclament toujours la tenue de nouvelles élections, un mois après les violentes manifestations anti-communistes au cours desquelles les bureaux du Parlement et de la Présidence ont été mis à sac.

Les communistes, majoritaires au parlement depuis 2001, ont remporté une large victoire le 5 avril dernier, obtenant 60 sièges sur 101. Il leur manque une seule voix pour élire à eux seuls le nouveau chef de l’État le 20 mai prochain.

Le PCRM a d’ores et déjà annoncé qu’il allait présenter le Premier ministre Zinaïda Greceanâi comme candidate à la succession du chef de l’État.

De leur côté, les partis d’opposition refusent de proposer des candidatures et ont décidé de boycotter l’élection du nouveau président moldave.