Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Ramadan en Serbie : une initiative turque en faveur du dialogue inter-religieux - Kosovo : les vétérans de l’UÇK brûlent un livre de Veton Surroi en place publique - Fin d’un scandale : la Slovénie va dédommager les anciens clients de la Ljubljanska Banka - Fumer, boire et stresser : la santé des Serbes en danger - Kosovo : Isa Mustafa élu à la tête du Parlement, mais qui formera le nouveau gouvernement ? - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

Drogues : les nouvelles routes des Balkans

Mise en ligne : 2014
De longue date, la « route des Balkans » est utilisée par les trafiquants, qui convoient l’héroïne afghane vers l’Europe occidentale, via la Turquie. D’autres itinéraires sont apparus ces dernières années : les mafias serbes et monténégrines sont fortement implantées en Amérique latine, et le Monténégro est devenu une plaque tournante de la cocaïne sud-américaine, tandis que se développe le marché des drogues de synthèse...

Quelques chiffres :

  •  37% de l’héroïne afghane emprunterait la route des Balkans
  •  le clan dirigé par le Monténégrin Darko Šarić contrôlerait directement 1% du commerce mondial de la cocaïne
  •  70% du marché de la drogue en Suisse, Allemagne et Autriche seraient contrôlés par les réseaux de la diaspora albanaise

    Quelques acteurs :

  •  le « clan de Zemun » : principal groupe criminel serbe des années 1990, très lié au régime de Milošević. Décapité après avoir organisé l’assassinat du Premier ministre démocrate Zoran Đinđić, le 12 mars 2003.
  •  Sreten Jocić, dit « Joca Amsterdam » : ancien boss de la mafia serbe de Hollande. Arrêté après le meurtre du journaliste croate Ivo Pukanić, en octobre 2008.
  •  Sacra Corona Unita : la mafia des Pouilles, en Italie, très liée aux réseaux criminels balkaniques depuis le début des années 1990.