Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Le Courrier des Balkans, c’est nous... - Roms de Roumanie : un guide électoral pour encourager au vote - Bulgarie : Boïko Borisov prêt à constituer un gouvernement sans coalition - Monténégro : un militant LGBT agressé à Tivat - Serbie : après les inondations, la Drina polluée par d’anciennes mines - Kosovo : un journaliste de la télévision Klan poignardé par un inconnu - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

Élections parlementaires en Croatie : lourde défaite pour le HDZ

Mise en ligne : mardi 29 novembre 2011
Avec 80 sièges pour la coalition Kukuriku, la large victoire attendue de la gauche s’est confirmée. Le HDZ est devancé dans huit des dix circonscriptions, mais évite le pire en conservant 47 députés. La participation a été faible : à peine 56,55%. Le social-démocrate Zoran Milanović sera le prochain Premier ministre, et devrait conduire la Croatie vers l’adhésion européenne, prévue pour le 1er juillet 2013.

Écoutez notre reportage sur Balkanophonie :
Élections en Croatie : « le socialisme pour les riches, le capitalisme pour les pauvres » 


Chiffres clés :
Croissance 2011 : +1%
Taux de chômage : 16,7%
PIB par habitant (SPA) : 12 100 € (2010)

4.000 candidats
151 sièges à briguer
21 partis en lice

Système politique croate :

  •  Parlement monocaméral, le Hrvatski Sabor, qui compte autour de 150 membres. Selon la Constitution, son nombre est variable suivant les législatures. Il ne peut excéder 160 membres ni en compter moins de 100.
  •  10 circonscriptions qui élisent 14 membres + 1 circonscription pour les Croates de l’étranger + 1 circonscription pour les minorités
  •  Un parti doit obtenir au moins 5% des voix pour être représenté au Sabor
  •  Président élu au suffrage universel direct pour 5 ans (Ivo Josipović depuis le 18 février 2010)

    Deux rivaux : le HDZ et le SDP

  •  Le HDZ (Hrvatska Demokratska Zajednica, Union démocratique croate) est une formation conservatrice, membre du Parti populaire européen, fondée en 1989 par l’ancien Président Franjo Tuđman. Le HDZ a toujours été au pouvoir depuis l’indépendance en 1991 sauf en 2002-2003. Dirigé par l’actuelle Première ministre Jadranka Kosor, il comptait 66 députés au Parlement, il n’en a plus que 47.
  •  Le SDP (Socijaldemokratska Partija Hrvatske, Parti social-démocrate de Croatie) est une formation progressiste, membre de l’Internationale socialiste et membre associé du Parti socialiste européen, issue de la Ligue des communistes de Croatie et créée en 1990 par le dissident Ivica Račan. Dirigé par oran Milanović, le SDP comptait 56 députés, la coalition Kukuriku en a aujourd’hui 80.

    Le contexte actuel

    Depuis 2009, le SDP domine toutes les enquêtes d’opinion et les sondages actuels donnent le HDZ largement perdant. Il serait devancé dans toutes les circonscriptions en Croatie, ne parvenant à faire jeu égal avec la coalition Kukuriku emmenée par le SDP que dans une seule. Le parti au pouvoir pâtit de nombreuses affaires de corruption et notamment du procès en cours de l’ancien Premier ministre Ivo Sanader, mais aussi d’un mauvais bilan économique, plombé par la crise. À l’austérité et l’intégration européenne mises en avant par le HDZ, le SDP propose un ambitieux programme de relance économique, promettant une croissance à +5% en 2015 et la création de 140.000 emplois, ce qui correspond au nombre perdu pendant la mandature HDZ.

  • Dans le même pays

    Sur les mêmes thèmes

    Á lire également