Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Le Kosovo et la Serbie ont un ami commun, le Cheikh Mohammed bin Zayed - Bulgarie : un oligarque sulfureux bientôt au Parlement européen - Du sourire de la déesse : in memoriam Mirko Đorđević (1938 - 2014) - Législatives et corruption en Macédoine : y a-t-il vraiment un « scandale Gruevski » ? - Kosovo : la faillite de la justice et les responsabilités occidentales - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

Les Nouvelles de Roumanie

Roumanie : la génération perdue des jeunes de la « transition »

Sur la Toile :
Publié dans la presse : décembre 2012
Mise en ligne : dimanche 30 décembre 2012
Le 25e anniversaire du soulèvement des ouvriers de Braşov, annonciateur de la « Révolution » de décembre 1989, est passé presque inaperçu, alors que la réalité sociale de la Roumanie d’aujourd’hui aurait dû amplifier la symbolique de cette célébration. Beaucoup de raisons expliquent ce manque d’intérêt pour l’un des moments les plus importants de l’histoire récente. Mais cet oubli quasi-total est révélateur de la direction prise par la société roumaine. Le point de vue du politologue Alexandru Gussi.

Cet article est réservé aux membres de l'Espace abonnés.

Commander  Conditions generales de ventes