Logo le Courrier de la Roumanie, le portail francophone des Balkans
filet
Actualités
Expulsions en Roumanie : le nettoyage ethnique des centres-villes Le Courrier des Balkans

Expulsions en Roumanie : le nettoyage ethnique des centres-villes

De notre correspondante à Bucarest

En Roumanie, la loi prévoit la restitution des biens immobiliers nationalisés par le régime communiste à leurs anciens propriétaires ou à leurs ayants-droits, avec des conséquences souvent dramatiques : l’expulsion des locataires. À Bucarest, rue Vulturilor, 27 (...)

Dossier
Mine d'or et gaz de schiste : la Roumanie dit non au pillage de son sous-sol

Mine d’or et gaz de schiste : la Roumanie dit non au pillage de son sous-sol

Cela devait être la plus grande mine d’or à ciel ouvert. Au terme de 16 années de mobilisation, le projet de mine de Roșia Montană, porté par la compagnie canadienne Gabriel Ressources, pourrait finalement être abandonné. La mobilisation massive a fait plier le (...)

Magazine
Santé en Roumanie : les dessous de table, maladie endémique Les Nouvelles de Roumanie

Santé en Roumanie : les dessous de table, maladie endémique

La Roumanie, l’Ukraine, la Bulgarie sont les pays les plus touchés par la corruption dans le domaine de la santé. Le « plic », le bakchich, y est monnaie courante. Grâce ce « petit geste » attendu, les patients, même s’ils bénéficient d’une assurance-maladie, (...)

filet
Grève des avocats en Serbie : unanimité contre les réformes Vučić - Slovénie : la sagesse chamanique de Violeta Bulc en renfort de la Commission Junker - Monténégro : le spectre de la « Grande Albanie » enflamme le débat politique - Croatie : deux anciens agents secrets yougoslaves en procès à Munich - Le Courrier des Balkans, c’est nous... - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums
 
Roumanie
Scandale en Roumanie : le Premier ministre Ponta, un ancien agent des services secrets ?
Retrouvez notre brève
Brèvesnos derniers articles
Les Journaux :
Les Dossiers :


actualité
Osservatorio Balcani e Caucaso

Roumanie : Bucarest est prêt au bras de fer avec la compagnie d’électricité italienne Enel

Traduit par Béranger Dominici

La compagnie italienne Enel a annoncé son intention de vendre les actifs qu’elle détient dans six entreprises roumaines de distribution d’électricité. Une décision qui met en difficulté le gouvernement, Bucarest craint en effet que ces sociétés stratégiques ne passent entre de mauvaises mains.

RFI.ro

Roumanie : l’entrée dans l’espace Schengen devra encore attendre

Traduit par Julia Beurq

Les ministres de l’Intérieur de l’UE se réunissent les 9 et 10 octobre, mais il est probable qu’ils n’aborderont même pas la question de l’entrée de la Roumanie dans l’espace Schengen. Il y a un an, c’est eux, déjà, qui avaient enterré le dossier. Malgré les compromis consentis, Bucarest va devoir patienter au moins six mois de plus. Le point sur un serpent de mer dangereusement lié à la « question rom ».

LeftEast

Coopération militaire : la Roumanie, meilleur allié d’Israël en Europe ?

Traduit par Stéphane Surprenant

Qu’est-ce qui ressemble le plus aux montagnes d’Iran ? Les Carpathes ! C’est en tout cas ce que semblent penser les militaires israéliens, qui s’entraînent régulièrement en Roumanie. Israël est également un très bon client pour l’industrie roumaine de l’armement, et Bucarest ne refuse jamais un permis d’exportation - malgré les critères européens fixés en la matière.

Le Courrier des Balkans

Justice et corruption en Roumanie : « nous sommes au début du chemin »

De notre correspondante à Bucarest

Depuis l’arrivée à sa tête, il y a un peu plus d’un an, d’un procureur dynamique, la Direction nationale anti-corruption commence à porter fruit, mais le chemin est encore long. Pour la Commission européenne, Bucarest doit redoubler d’efforts pour parvenir à instaurer un véritable Etat de droit.

Bilten

Roumanie : l’extrême droite au cœur du pouvoir

Traduit par Claire Vallet

En Roumanie, l’extrême droite ne descend pas dans la rue. Les partis sont quasi-inexistants, mais l’idéologie de l’exclusion, en particulier contre les Rroms, est profondément ancrée au sein même du pouvoir. Une sorte de « post-fascisme » latent basé sur le rejet de la philosophie des Lumières.

 
 
Le mag pays

Portes de Fer

Roumanie : l'île ottomane d'Ada-Kaleh, le paradis englouti Les Nouvelles de Roumanie

Roumanie : l’île ottomane d’Ada-Kaleh, le paradis englouti

Halva et nougat, figues truffées aux noix, sorbets à la menthe... Sur Adah Kaleh flottait autrefois un parfum oriental qui, depuis les Grecs, avait transformé en paradis exotique cette légendaire et minuscule île au milieu du Danube, coincée entre la Serbie et la Roumanie. Cette île n’existe (...)

Zéro pointé

Roumanie : les droits de l'Homme sont mal en point Osservatorio Balcani e Caucaso

Roumanie : les droits de l’Homme sont mal en point

Traduit par Béranger Dominici
Le Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks, a rendu un rapport alarmant suite à sa visite en Roumanie au printemps dernier. Au premier rang des préoccupations : la situation des personnes handicapées et les conditions de vie des (...)
Météo

 Bucharest, B, RO

Brouillard
11°C
ressentie : 11°C

Brouillard
Mise à jour : 23 octobre 2014 à 03h00min

À la guerre comme à la guerre

Première Guerre mondiale en Roumanie : le général Socec, bouc émissaire de la France Nouvelles de Roumanie

Première Guerre mondiale en Roumanie : le général Socec, bouc émissaire de la France

Fin 1916, les forces alliées perdent Bucarest au profit des troupes allemandes, qui ne partiront que deux plus tard, le 12 novembre 1918, une fois l’Armistice signé. Si cette défaite est, comme toujours, la conjonction de multiples facteurs, le haut-commandement roumain et français décide qu’un (...)

Pressés comme des citrons

Roumanie : la crise malmène la liberté de la presse Le Courrier des Balkans

Roumanie : la crise malmène la liberté de la presse

De notre correspondante à Bucarest
Censure, pressions économiques, licenciements abusifs, précarité. Le quotidien de la presse roumaine fait peur. Depuis le début de la crise économique en 2009, la situation ne fait qu’empirer, avec la fragilisation des titres, qui sont désormais particulièrement sensibles aux pressions économiques. (...)