Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Inondations en Croatie : assurez-vous, l’État ne paie pas ! - Alexis Tsipras au Vatican : rencontre historique entre le « pape des pauvres » et la gauche radicale - Crise politique au Kosovo : toujours pas de majorité au parlement - Corruption : fin de partie pour l’oligarque bulgare Tsvetan Vasilev - Énergie : le projet South Stream a-t-il de l’eau dans le gaz ? - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums
Dans l'agenda
Reims (51100)

L’alphabet glagolitihique croate

Palais du Thau
du 13 décembre 2012 au 24 février 2013

L’exposition L’Alphabet glagolitique croate — évocation d’une écriture médiévale européenne : du Moyen Âge à nos jours au Palais du Tau à Reims présente pour la première fois au public français quelques-uns des plus importants manuscrits, incunables, missels et monuments écrits au moyen de cet alphabet, qui symbolise en même temps l’appartenance millénaire de la Croatie à la civilisation européenne du livre. Certes, l’écriture glagolitique avait été inventée au IXe siècle par saint Cyrille, co-patron de l’Europe, dans le but d’introduire la liturgie slavonne.

Mais à partir du XIIe siècle, l’écriture glagolitique se maintient principalement au sein de l’espace culturel croate, où elle prend progressivement sa forme carrée, et ensuite cursive, appelée « écriture glagolitique croate ». Elle a survécu le plus longtemps sur la côte adriatique de la Croatie, où elle était utilisée pour la rédaction de textes de nature très variée (inscriptions gravées dans la pierre, livres liturgiques, poèmes, légendes, registres paroissiaux, etc.). Cette exposition présente entre autres le Missel glagolitique, le plus ancien missel européen imprimé en caractères autres que latins (1483), ainsi que l’Évangéliaire de Reims (1395), sur lequel les rois de France prêtaient serment le jour de leur sacre.

Palais du Tau
2, place du Cardinal-Luçon
51100 Reims
www.palais-tau.monuments-nationaux.fr