Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Ramadan en Serbie : une initiative turque en faveur du dialogue inter-religieux - Kosovo : les vétérans de l’UÇK brûlent un livre de Veton Surroi en place publique - Fin d’un scandale : la Slovénie va dédommager les anciens clients de la Ljubljanska Banka - Fumer, boire et stresser : la santé des Serbes en danger - Kosovo : Isa Mustafa élu à la tête du Parlement, mais qui formera le nouveau gouvernement ? - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

BIRN

Linguistique : Slaves de tous les pays, parlez donc le Slovianski !

Traduit par Jacqueline Dérens
Sur la Toile :
Publié dans la presse : 18 février 2010
Mise en ligne : lundi 1er mars 2010
Un traducteur néerlandais, Jan Van Steenbergen travaille à la création d’une langue que pourraient comprendre « au moins 90% des locuteurs slaves ». Son nom : le Slovianski. Contrairement à l’esperanto, ce n’est pas une langue facile à apprendre, mais une langue que l’on peut comprendre immédiatement. Un dictionnaire est déjà en cours d’élaboration.
JPEG - 37.7 ko
Le drapeau du Slovianski

Le traducteur néerlandais, Jan Van Steenbergen travaille depuis cinq ans, avec d’autres, à la création d’une langue que tous les locuteurs slaves pourraient comprendre.

Dans un entretien accordé au quotidien Vecernje Novosti, il explique que cette langue appelée Slovianski est basée sur ce que les langues slaves ont en commun, mais aussi que cette langue pourrait être comprise par 90% des gens qui parlent une langue slave.

« L’idée est née en 2006 quand des personnes de différents pays dans le monde ont ressenti le besoin d’une langue slave simple et neutre, que tous les Slaves pourraient comprendre sans apprentissage ».

Contrairement à l’Esperanto, le Slovianski est une langue naturelle dont l’objectif est une compréhension immédiate plutôt qu’un apprentissage facile. Un dictionnaire de Slovianski est en préparation et environ 4.000 entrées ont été déjà traduites.

Selon son inventeur, les réactions des gens qui entendent ou qui lisent du Slovianski est positive. Les Polonais disent que cela ressemble à du mauvais Polonais et les Russes à une sorte de russe détourné.

« Avant de commencer à étudier le Slovianski, j’étais absolument incapable de comprendre un seul mot de serbe. Maintenant quand je lis un journal serbe, je comprends de quoi il s’agit. Beaucoup de gens qui s’initient au Slavianski utilisent l’alphabet cyrillique parce qu’il est beaucoup plus simple que les autres alphabets » explique Jan van Steenbergen

Il fait toutefois remarquer qu’aucun Serbe n’est encore impliqué dans ce projet. « J’espère que cela va bientôt changer parce que nous avons besoin de l’influence serbe » conclut-il.