Logo le Courrier des Balkans, le portail francophone des Balkans
filet
Le Courrier des Balkans, c’est nous... - Grèce et Macédoine : la querelle du nom s’invite au Festival du court-métrage de Lugano - Roms de Roumanie : un guide électoral pour encourager au vote - Bulgarie : Boïko Borisov prêt à constituer un gouvernement sans coalition - Monténégro : un militant LGBT agressé à Tivat - 
Balkanophonie Abonnez-vous
La boutique en ligne A propos Livres ong liens Agenda
forums

Le Courrier des Balkans

Slovénie : 30 000 personnes dans les rues contre les mesures d’austérité

Sur la Toile :
Mise en ligne : dimanche 18 novembre 2012
Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce samedi à Ljubljana contre les mesures d’austérité envisagées par le gouvernement de Janez Janša. La manifestation, organisée par les principaux syndicats du pays, a mobilisé travailleurs, retraités et étudiants.

Par Rodolfo Toè

Réduction des dépenses publiques et du financement de la sécurité sociale, report de l’âge du départ à la retraite, « flexibilisation » du marché du travail : le gouvernement slovène a adopté ces derniers mois toute une série de mesures et de réformes libérales afin de lutter contre la crise financière qui frappe le pays, au grand dam des organisations syndicales.

L’Alliance des Syndicats indépendants slovènes (Zveza svobodnih sindikatov Slovenije – ZSSS) et les syndicats du secteur public ont été les principaux organisateurs de la manifestation de ce 17 novembre. Des milliers de citoyens de l’ensemble du pays se sont rassemblés à Ljubljana ; de nombreux manifestants arboraient des symboles de la période yougoslave.

« Il faut que le gouvernement rejette ce virus néolibéral qui est en train de se répandre à toute l’Europe », a dit Dušan Semolić, chef du ZSSS, à la foule. « Les réformes doivent satisfaire les besoins de la population, pas celles des fonctionnaires à Bruxelles ! »

« Le message au gouvernement est clair », a ajouté le syndicaliste Branimir Štrukelj : « Janša doit changer ses politiques ou démissionner ». Mais malgré le succès de la manifestation, le gouvernement ne changera pas de politique : « nous comprenons le message des syndicats », a déclaré le ministre du Travail Andrej Viziak, « mais les manifestations ne sont pas le bon moyen de résoudre les problèmes de la Slovénie. Il faut privilégier la discussion et le dialogue entre les parties ».